Construire l'avenir

La Fédération française du bâtiment vous présente ses meilleurs vœux pour 2019

> >

L' Union Nationale des Chambres Syndicales de Couverture et de Plomberie de France (UNCP) est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Diplômes

Diplomes



Les diplômes professionnels de l’Éducation nationale

L’acquisition d’un métier de couvreur ou de plombier suppose une formation professionnelle sérieuse.
Les chefs d’entreprises recherchent en effet surtout des collaborateurs qualifiés.
Pour les jeunes, les diplômes professionnels de l’Education Nationale peuvent se préparer par voie scolaire en lycée professionnel (LP) ou bien dans le cadre de l’apprentissage dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA).

CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle)

Le certificat d'aptitude professionnelle vise à donner à son titulaire une qualification d'ouvrier professionnel. Il prépare à entrer dans la vie active en lui faisant acquérir les techniques de base.
Il se prépare en 2 ans d'études après la classe de 3ème à temps plein en lycée professionnel (LP) ou par la voie de l'apprentissage en centre de formation d'apprentis (CFA).
Les élèves suivent des cours théoriques, font des travaux pratiques, en atelier, en laboratoire ou sur un chantier selon leur spécialité. Les enseignements généraux et les enseignements techniques et professionnels s’équilibrent. Une période de 12 à 16 semaines en entreprise est obligatoire pour renforcer la professionnalisation de la formation.
Destiné prioritairement à préparer à la vie active le CAP permet néanmoins l'accès au brevet professionnel (BP), voire à une mention complémentaire (MC). Avec un très bon niveau scolaire il est possible de tenter le bac pro.

Bac Pro (Baccalaureat Professionnel)

La préparation du baccalauréat professionnel dure trois ans, de la seconde professionnelle à la terminale professionnelle.
Les enseignements sont basés sur la maîtrise de techniques professionnelles. Les élèves font des travaux pratiques en atelier ou en classe et plusieurs mois de stages en entreprise. Cette expérience professionnelle permet d’être opérationnel sur le marché du travail.
La formation comprend aussi des enseignements généraux.
Il est possible de préparer un Bac Pro en lycée professionnel (LP) ou par la voie de l’apprentissage en centre de formation d’apprentis (CFA).
Pour les plus motivés, il est possible de poursuivre vers un BTS.

BP (Brevet Professionnel)

Le brevet professionnel atteste l'acquisition d'une haute qualification dans l'exercice de l'activité professionnelle. Il se prépare en 2 ans en alternance après un CAP.

BTS (Brevet de Technicien Supérieur)

Le brevet de technicien supérieur est un diplôme de l'enseignement supérieur professionnel qui se prépare en deux ans. Il peut également être préparé en apprentissage, par la voie de la formation professionnelle continue. Le BTS donne une qualification de technicien supérieur. Il permet d'exercer des responsabilités plus étendues que celle de technicien et d'assumer des tâches d'études ou d'encadrement.

MC (Mention Complémentaire)

Elle se prépare en un an. Elle apporte un complément de formation à un diplôme de base et donne à son titulaire une qualification de compagnon professionnel. Son accès est ouvert aux titulaires du Bac Pro ou du BP. Certaines sont accessibles après un CAP.

Licence professionnelle

La licence professionnelle est un diplôme de niveau Bac + 3. Cette formation se prépare en un an et permet d’acquérir une qualification professionnelle répondant à des besoins et à des métiers clairement identifiés.
Elle est mise en place en partenariat entre les entreprises et les branches professionnelles. Il existe à ce jour plus de 1800 licences professionnelles dans tous les domaines.
La licence professionnelle comprend 12 à 16 semaines de stage en entreprise.
Elle est ouverte aux jeunes titulaires d’un BTS, d’un DUT ou bien à ceux ayant validé un DEUG après avoir suivi les deux premières années du cycle licence (L1 et L2).

Les écoles d'ingénieurs

Les formations proposées dans les écoles d’ingénieurs (près de 250 écoles) sont de niveau Bac + 5 et conduisent à la délivrance d’un diplôme d’ingénieur reconnu par la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI).
Les écoles sont extrêmement différentes, tant par leur taille, leur caractère généraliste ou spécialiste, leur organisme de tutelle ou bien l’organisation des études. Elles sont accessibles soit à l’issue des classes préparatoires aux grandes écoles, soit directement après le baccalauréat pour les écoles en cinq ans ou pour celles avec prépa intégrée.
Certains établissements proposent des formations d’ingénieurs en apprentissage, en 5 ans, en alternant cours à l’école et stages au sein d’une ou plusieurs entreprises. 

Les autres diplômes

Les formations de l’APCM

L'Assemblée permanente des Chambres des métiers (APCM) a mis en place une filière de formation spécifique à l'artisanat.

  • Le Certificat technique des métiers (CTM) destiné à un jeune en apprentissage qui souhaite intégrer le secteur des métiers comme un premier niveau de formation.

  • Le Brevet technique des métiers (BTM) également préparé par la voie de l'apprentissage ou de la formation continue est accessible après un CTM ou un CAP.

  • Le Brevet technique des métiers supérieur (BTMS) constitue un perfectionnement qui porte sur des compétences techniques et commerciales.

Les titres professionnels

Ces titres professionnels créés par le Ministère chargé de l’Emploi s’adressent à ceux qui ont quitté le système éducatif et qui souhaitent se reconvertir. La formation est principalement dispensée dans des centres de l’AFPA. Il est possible de suivre la formation à temps plein ou dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Ces titres professionnels peuvent également s’obtenir par la Validation des acquis de l’Expérience (VAE).

Les certificats de qualification professionnelle (CQP)

Il s’agit d’une certification créée par la Branche professionnelle. Les CQP sont accessibles principalement aux demandeurs d’emploi et aux salariés avec une expérience professionnelle de 3 ans minimum. On peut y accéder après une formation dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou par la VAE. 

Les formations spécifiques en plomberie et en couverture

Le CAP Couvreur

Le CAP Monteur en installations sanitaires

A compter de la rentrée 2018, le CAP Monteur en installations sanitaires (première session d'examen en 2020) remplace le CAP Installateur sanitaire (dernière session d'examen en 2019). 

Nota : après un CAP installateur sanitaire, il est possible de suivre des formations spécialisées dans :

  • les métiers de piscine

  • la robinetterie industrielle

  • le dépannage des appareils de production d’eau chaude

La mention complémentaire (MC) zinguerie

La mention complémentaire (MC) maintenance en équipement thermique individuel

Le BP Couvreur 

Le BP Monteur en installations du génie climatique et sanitaire

Le BP Métiers de la piscine

Le BTS Fluides énergies environnement – option génie sanitaire et thermique

Les titres du Ministère du Travail

  • Installateur en thermique et sanitaire

  • Couvreur-Zingueur

  • Installateur en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables

Les certificats de qualification professionnelle

  • CQP Assistant technicien de chantier couverture et/ou plomberie

  • CQP Technicien d’études et de chantier en couverture et/ou plomberie

  • CQP Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques

  • CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture

Pour plus de précisions sur ces formations, vous pouvez envoyer une demande d’information à l’UNCP par mail à l’adresse suivante : accueil@uncp.ffbatiment.fr